Christopher Klippel – Créateur de Rockstar Mag et Le Grand Tour #NSTG

  • 1) En premier lieu Chris, peux-tu nous expliquer ton parcours ?

  • Alors, j'ai commencé assez jeune, à l'âge de 14 ans sur des skyblogs, des petits forums autour de GTA. En 2013, j'ai décidé de lancer mon propre site, mes propres réseaux sociaux avec Rockstar Mag'. Le site fut officiellement reconnu par Rockstar Games en octobre 2015. Entre temps, j'ai commencé à faire des vidéos sur YouTube. Voyant que mon travail écrit et vidéo plaisait, j'ai essayé de m'améliorer encore plus, de mieux m'organiser.

    En août 2018 j'ai lancé mon deuxième site à savoir Liberty's Games, car je souhaitais parler de tous les jeux vidéo, car je suis avant tout un énorme passionné de jeux vidéo et pas me limiter à Rockstar. Puis finalement en janvier 2019 j'ai lancé mon troisième et dernier site à savoir Naughty Dog Mag, qui est la même forme que Rockstar Mag, mais sur Naughty Dog.

  • 2) Qu'est-ce que Le Grand Tour « NSTG » ?

  • Le Grand Tour NSTG, donc «  Nous Sommes #TousGamers  » c'est la deuxième édition de l'un de mes plus beaux projets. L'année dernière, je suis parti avec deux membres de mon équipe Rockstar Mag' faire le tour de la France, sur une semaine, pour rencontrer 7 joueurs en situation de handicap et 3 associations. Dans le but de cibler les problèmes d'accessibilité dans le jeu vidéo, de mettre en avant des joueurs incroyables et faire découvrir le handicap dans le jeu vidéo. Nous avons été soutenus par Rockstar Games. Et évidemment par de nombreuses personnes. Suite au succès de cette première édition et de notre premier documentaire, j'ai décidé de remettre le couvert en 2019 avec une deuxième édition mieux préparée et beaucoup plus ambitieuse où l'idée sera cette fois d'apporter également des solutions, rencontrer des développeurs, parler en profondeur de l'accessibilité dans le jeu vidéo en plus de la rencontre avec de nouveaux joueurs  !

  • 3) Comment t'est venue cette idée, et quels ont été les critères de faisabilité envisagés au départ ?

  • Le point de départ c'était mars 2016. Un soir, j'étais sur Paris avec mon meilleur ami, afin de tourner un documentaire pour une chaîne de télévision, et nous avons assisté à la soirée de lancement de DIRT Rally organisée par Codemasters. Le frère de mon meilleur ami est handicapé. Et c'est à partir de là que l'on a commencé à se poser des questions. Car Codemasters propose des solutions d'accessibilité pour pratiquement tous leurs jeux de courses. À l'époque, c'était très dur d'en parler sur Rockstar Mag'.

    Depuis 2016, cela me trottait dans la tête. Puis l'année dernière, en février 2018 j'ai fait la connaissance d'Hichem, un joueur incroyable, fan de GTA, qui jouait aux jeux vidéo avec ses pieds, sur une manette spécialement conçue par son papa. J'ai d'abord voulu l'interviewer, puis faire une vidéo sur lui, et puis je me suis dit que le mieux serait d'aller à sa rencontre. L'idée du tour de France était née  ! Et c'était sans doute l'une des meilleures idées que j'ai pu avoir à ce jour et j'ai été suivi par Nicolas et Luca, deux acolytes qui sont membres de Rockstar Mag'.

  • 4) Quelles ont été les moyens marketing mises en oeuvre quant au bon déroulement d'une telle aventure ?

  • La première édition fut un cauchemar. Je n'avais jamais réalisé ce genre de choses. Je n'avais jamais mis en place un si gros et important projet. J'étais inexpérimenté. Je me considère, aujourd'hui encore, comme pas assez expérimenté car j'en apprends tous les jours, mais je ne sais vraiment pas comment j'ai pu mettre en place cette première édition.

    Pour cette année, j'ai pris les devants. Annonce du projet via deux vidéos, une vidéo de présentation très courte qui va à l'essentiel. Une vidéo bien plus longue qui explique tout en détail. Démarcher les potentiels sponsors, création d'un site internet pour présenter la première édition de l'année dernière et de cette année. Prise de contact avec des médias pour parler du projet. Planification du trajet, anticiper les dépenses, les besoins. On a du mal à se rendre compte de toutes les choses qu'il faut mettre en place, organiser, créer. C'est stressant, mais très excitant, car on se dit qu'à la fin, cela va donner quelque chose de fort et d'unique  !

  • 5) Comment peut on aller à la rencontre de tes différentes structures ?

  • Il y'a donc trois endroits pour me découvrir et découvrir ma passion. Pour les fans de Rockstar Games, rendez-vous sur le site et la chaîne YouTube de Rockstar Mag’ qui approche à grands pas des 100.000 abonnés  !

    
Pour les fans de Naughty Dog, rendez-vous sur le site et la chaîne YouTube de Naughty Dog Mag'. 
Et pour les fans de jeux vidéo en général, c'est sur le site et la chaîne Liberty's Games où je parle de l'ensemble des jeux vidéo à travers des critiques, des dossiers, des séries originales  ! Et c'est ici que va se dérouler la seconde édition du Tour de France  !

    Chaque jour, je prends plaisir à partager mon incroyable passion et échanger avec le plus de monde possible sur les réseaux sociaux  ! Alors, n'hésitez pas  !

  • 6) Quels sont les objectifs que tu t'es fixé et te permettant d'évaluer la réussite de ce Grand Tour NSTG ?

  • L'objectif serait de faire comme l'année dernière. Voir des professionnels me dire qu'ils ont ouvert les yeux grâce à mon Tour de France. Voir des abonnés émus, et en admiration devant des joueurs incroyables. Apporter ma petite pierre à ce mouvement qui se met en place. L'année dernière, des joueurs que nous avons rencontrés se sont contactés entre eux, ils ont lancé des projets ensemble, nous avons réalisé le rêve d'un jeune joueur qui souhaitait rencontrer et affronter Kayane. Cette année, je souhaite que cette deuxième édition mette en avant d'autres joueurs, d'autres associations, que cela ouvre des portes, des opportunités à des joueurs qui le méritent vraiment  !

  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Quelle est, d'après toi, l'importance d'avoir un bon réseau dans l'univers du gaming / jeu vidéo lorsque l'on lance un tel event ? ?

  • Je pense avant toute chose que le plus important c'est l’honnêteté. Savoir pourquoi nous faisons ça, nos intentions. Il faut qu'elles soient bonnes, sans chercher un intérêt. Ensuite, les relations c'est secondaire. Oui, si vous en avez, ça aide beaucoup. Mais si vous n’en avez pas, ce n'est pas perdu par avance. Ce sera beaucoup plus dur, mais pas impossible. Actuellement, je suis toujours bénévole. Je me suis lancé en tant qu'autoentrepreneur il y’a quelques mois, mais je n'en vis pas encore.

    Alors, la première édition, j'ai dû l'autofinancer avec mes deux collègues. On n’avait pas de contact, on n’avait rien. On y est allé au culot, on a démarché des personnes, des médias, des partenaires. Et puis on s'est lancé. Comme le dit un certain OrelSan «  si tu veux faire des films t'as juste besoin d'un truc qui filme, dire j'ai pas de matos ou pas de contacts c'est un truc de victimes  ». Et bien, on avait une caméra, des téléphones, on est parti, on a filmé et c'était génial. Entre temps, il y'a eu la sortie de Red Dead Redemption II, on a été invité par Carole Quintaine et Julien Chièze sur leurs chaînes, on a eu encore plus de visibilité. Alors cette année, on commence à avoir un peu de contacts, on espère mener à bien ce projet, et avoir d'autres contacts l'année prochaine pour rendre cet événement annuel !


Le tuto

Fiche métier

Focus recruteur

Agence de conseil en communication et positionnement dans les milieux de l'Esport, de la musique et du sport.

N'hésitez pas à consulter une autre de nos interviews